Règle du jeu – Citadelles

Lecture

Contenu

  • 8 cartes Personnage
  • 68 cartes Quartier
  • Un pion Couronne
  • 30 pions Pièce d’Or
  • 7 cartes Aide de Jeu

Le jeu classique :
Ces règles s’appliquent pour 4 à 7 joueurs. Le jeu à 2 ou 3 joueurs utilise des règles spéciales, que vous trouverez plus bas. Le jeu à 8  n’est possible qu’en utilisant les personnages optionnels, également décrits à la fin des règles.

 

Principe et mise en place :
Chaque joueur est à la tête d’une cité qu’il doit développer, pour la rendre plus riche et plu prestigieuse. Les quartiers des cités sont représentés par des cartes. Lorsqu’un joueur place le huitième quartier de sa cité, la partie se termine à la fin du tour en cours.
Au début du jeu, chaque joueur reçoit quatre cartes quartier, et deux pièces d’or. Un joueur, tiré au sort, reçoit la carte ” Couronne “.

 

Les cartes personnages :
Les huit cartes de personnages sont : L’Assassin, Le Voleur, Le Magicien, Le Roi, L’Évêque, Le Marchand, L’Architecte, et Le Condottiere.
Les autres personnages ne sont pas utilisés dans le jeu classique.

 

Les cartes quartier :
Chaque carte Quartier est équipée, en son centre, d’un QR code qui indique sa catégorie. Les catégories des quartiers sont Religion, Noblesse, Commerce, Soldatesque,  et Prestige.
Chaque quartier a un coût de construction égal au nombre de pièces d’or figurant en haut à gauche de la carte. Chaque quartier Prestige, ou Merveille, a un effet sur le jeu, en faveur du joueur dans la cité duquel il est construit, qui est décrit sur la carte.

 

Déroulement d’un tour de jeu :
Chaque tour se compose de deux phases distinctes. Les joueurs, en sens horaire, choisissent tout d’abord chacun un Personnage. Chacun joue ensuite à son tour, dans l’ordre des numéros des personnages.

Phase 1 : Choix des personnages
Les huit cartes personnages sont mélangées, faces cachées. On en écarte ensuite un certain nombre, pour partie faces cachées, pour partie faces visibles, qui ne seront pas utilisées ce tour-ci. C’est parmi les cartes restantes que les joueurs pourront choisir leur personnage ce tour-ci.

Dans une partie  à 4 joueurs,  écartez  2 cartes faces visibles, puis 1 carte face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Dans une partie  à 5 joueurs,  écartez 1 carte face visible, puis 1 carte face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Attention : Le Roi ne doit pas être parmi les cartes écartées faces visibles. Si le Roi est tiré, il est immédiatement remplacé par une autre carte. En revanche, rien n’empêche que le Roi ne soit la carte écartée face cachée.

Dans une partie à 6 joueurs,  aucune carte n’est écartée face visible. En revanche, 1 carte doit être écartée face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Dans une partie à 7 joueurs, aucune carte n’est écartée face visible. En revanche, 1 carte doit être écartée face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Attention : À 7 joueurs, le dernier joueur, à la droite du Roi, ne reçoit qu’une seule carte personnage.
Il prend alors la carte face cachée écartée par le premier joueur, choisit parmi les deux cartes, et écarte, face cachée, celle qu’il ne prend pas.

Le joueur qui a la couronne prend les cartes personnage restantes, et en choisit secrètement une qu’il pose devant lui, face cachée. Il passe ensuite le jeu de cartes personnages à son voisin de gauche, qui fait de même, et ainsi de suite. Lorsque le dernier joueur a pris l’une des deux dernières cartes, il place la carte restante, face cachée, avec les cartes écartées au début du tour.

 

Phase 2 : Tour des joueurs
Le joueur qui a la couronne est chargé d’appeler les personnages, dans l’ordre de leurs numéros.
Chaque fois qu’un personnage est appelé, le joueur qui l’avait choisi révèle sa carte personnage, joue son tour et remet sa carte personnage avec celles mises à l’écart. Si personne n’avait choisi ce personnage, on appelle le personnage suivant.
Lorsque tous les joueurs ont joué, les huit cartes personnages sont rassemblées, puis mélangées, pour passer au tour suivant.
Les joueurs jouent donc à tour de rôle, non pas dans le sens horaire habituel, mais dans un ordre qui dépend des cartes personnages qu’ils ont choisies. Lorsque le personnage d’un joueur est appelé, le joueur joue son tour comme suit :

• Premièrement, il doit, au choix, soit prendre deux pièces d’or de la banque, soit piocher deux cartes Quartier, en choisir une, et se défausser de l’autre sous la pioche.
Cette dernière action concerne uniquement cette carte. Les autres cartes qu’un joueur peut être amené à piocher, par exemple s’il est Architecte ou Magicien, sont prises directement sur la pioche, sans possibilité de choisir.
• Deuxièmement, il peut poser devant lui, dans sa cité, l’une de ses cartes Quartier en payant à la banque le coût indiqué sur la carte. Un joueur ne peut jamais avoir deux quartiers de même nom dans sa cité. Par exemple, il ne peut pas posséder plusieurs châteaux, plusieurs marchés, etc.
Chacun des personnages dispose en outre d’un pouvoir spécial pouvant être utilisé pendant son tour de jeu.

 

Les pouvoirs des personnages :

Assassin
Vous annoncez quel autre personnage vous assassinez. Le joueur qui a ce personnage ne doit pas réagir, et ne se déclarera pas non plus lorsque son personnage sera appelé. Il ne révélera sa carte qu’en dernier, pour annoncer qu’il avait été assassiné, et qu’il a donc passé son tour.

Voleur
Vous annoncez quel autre personnage vous volez. Lorsque le joueur qui a ce personnage sera appelé et se révélera, vous lui prendrez toutes ses pièces d’or. Le Voleur ne peut voler ni l’Assassin, ni le personnage assassiné.

Magicien
À n’importe quel moment de votre tour*, vous pouvez, au choix :
• soit échanger toutes les cartes de votre main, et non pas celles de votre cité, contre toutes les cartes de la main d’un autre joueur. Vous pouvez faire cela même si vous n’avez pas de carte en main, et vous prenez alors les cartes de l’autre joueur.
• soit vous défausser d’un certain nombre de cartes de votre main, les placer sous la pioche, et piocher le même nombre de cartes en échange.

Roi
Vous recevez une pièce d’or par quartier noble dans votre cité*. Vous prenez immédiatement la carte Couronne. C’est désormais vous qui appellerez les personnages, et au tour suivant, vous choisirez votre personnage en premier. Si aucun joueur n’a choisi le Roi, le roi précédent conserve la couronne.
Si le Roi est assassiné, il passe son tour comme n’importe quel personnage. Néanmoins, une fois que tous les autres joueurs ont joué, lorsqu’il annonce qu’il était Roi et a été assassiné, il prend la carte couronne. Ce sera donc lui qui choisira le premier son personnage au tour suivant.

Évêque
Vous recevez une pièce d’or par quartier religieux dans votre cité*. Vous ne pouvez pas être attaqué par le Condottiere.

Marchand
Vous recevez au début de votre tour une pièce d’or supplémentaire. Vous pouvez donc prendre soit trois pièces d’or, soit une carte et une pièce d’or. Vous recevez en outre une pièce d’or par quartier commerçant dans votre cité*.

Architecte
Au début de votre tour, vous piochez deux cartes Quartiers supplémentaires. Vous pouvez donc prendre en tout trois cartes, ou deux cartes, et deux pièces d’or. Vous pouvez en outre bâtir jusqu’à trois quartiers durant votre tour.

Condottiere
Vous recevez une pièce d’or par quartier soldatesque dans votre cité. À la fin de votre tour, vous pouvez attaquer une cité pour y détruire un quartier de votre choix. Vous pouvez détruire gratuitement un quartier coûtant une pièce d’or, ou détruire un quartier de coût plus élevé, en payant le coût de ce quartier moins une pièce. Par exemple, il paiera 1 pièce d’or pour un quartier coûtant 2 pièces à construire, 2 pièces d’or pour un quartier en coûtant 3, etc. Le Condottiere peut éventuellement attaquer sa propre cité. Toutefois, il ne peut pas attaquer une cité déjà terminée, avec ses huit quartiers.

Les pièces d’or peuvent être perçues à n’importe quel moment du tour, au choix du joueur. Ainsi, un joueur peut prendre les revenus de ses quartiers avant de construire, s’il a besoin d’argent pour construire, ou après avoir construit, si le nouveau quartier lui rapporte. Tous les revenus des quartiers doivent cependant être perçus en une seule fois. Un joueur qui les a pris avant de construire ne pourra pas recevoir deux revenu pour le quartier qu’il construit ce tour-ci.

 

Victoire
Lorsqu’un joueur construit son huitième et dernier quartier, les joueurs terminent le tour en cours, puis la partie prend fin. Chaque joueur compte ses points comme suit.
Calculez le coût de construction total des quartiers de la cité.
Ajoutez 3  points si la cité comprend des quartiers des cinq couleurs différentes.
Ajoutez 4 points pour le premier joueur ayant posé son huitième quartier.
Ajoutez 2 points pour les autres joueurs ayant huit quartiers.

Le joueur ayant obtenu le plus de points gagne la partie.

Parties plus courtes :
Jouez en sept, voire en six quartiers, et non en huit. Cela est particulièrement indiqué à 6 ou 7 joueurs.

 

Règles pour 2 et 3 joueurs :
À 2 ou 3, les deux joueurs joueront chacun avec deux personnages. Le jeu se déroule normalement, mais chacun des joueurs joue deux fois par tour, une fois pour chacun de ses personnages. Chaque joueur n’a, comme dans le jeu classique, qu’une seule main de cartes quartiers, une seule cité, un seul stock d’or. Un joueur peut donc, par exemple, utiliser l’or gagné par son premier personnage pour construire un quartier onéreux avec son second personnage.
Si vous jouez à deux ou trois joueurs, la première phase du jeu, c’est-à-dire le choix des personnages, se déroule comme suit :

2 joueurs :
Le joueur A, qui a la couronne, mélange les 8 cartes personnages et en écarte une au hasard, face cachée, au centre de la table. Il choisit l’une des 7 cartes restantes pour lui, et passe donc 6 cartes au joueur B.
Le joueur B choisit une carte pour lui, et en écarte une autre, face cachée, au centre de la table. Il repasse les 4 cartes restantes au joueur A. Le joueur A choisit pour lui l’une des quatre cartes, en écarte une autre face cachée au centre de la table, et passe les deux dernières cartes au joueur B.
Le joueur B choisit l’une des cartes, et écarte l’autre, face cachée, au centre de la table.
Chaque joueur a donc deux personnages. Ayant la couronne, le joueur A commence ensuite à appeler les personnages.

3 joueurs :
Le joueur A, qui a la couronne, mélange les huit personnage et en place un, au hasard, face cachée au centre de la table. Il choisit pour lui l’une des sept cartes restantes, et place 6 cartes au joueur B.
Le joueur B choisit une carte, et en passe 5 au joueur C, qui en choisit une, avant de repasser les 4 cartes restantes au joueur A, et ainsi de suite.
Lorsque tous les joueurs ont choisi leurs deux cartes, le joueur C place, face cachée, au centre de la table, la dernière carte personnage. Ayant la couronne, le joueur A commence ensuite à appeler les personnages.

 

Nouveaux personnages, pour des joueurs expérimentés
Cette édition de Citadelles comprend 10 nouveaux personnages, dont le numéro est posé sur une gemme octogonale, destinés à renouveler le jeu sans le rendre plus complexe. Certains d’entre eux, la reine et l’artiste, peuvent permettre de jouer à Citadelles avec 8 joueurs. Ils peuvent être utilisés de deux manières :

 

Jouer avec 8 personnages :
Avant de commencer la partie, les joueurs décident de remplacére un ou deux des personnages du jeu classique par les nouveaux personnages, portant les mêmes numéros. Vous pouvez ainsi, par exemple, remplacer le Marchand (numéro 6) par l’Alchimiste (numéro 6 lui aussi).

 

Jouer avec 9 personnages :
Si vous choisissez la Reine ou l’Artiste, qui portent le numéro 9 et ne remplacent aucun des personnages classiques, vous avez en tout 9 personnages, ce qui permet de jouer jusqu’à 8 joueurs. Les cartes écartées en début de tour changent comme suit.

Dans une partie à 4 joueurs,  écartez  3 cartes faces visibles, puis 1 carte face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Dans une partie à 5 joueurs,  écartez  2 cartes faces visibles, puis 1 carte face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Dans une partie à 6 joueurs,  écartez  1 carte face visible, puis 1 carte face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée.

Dans une partie à 7 joueurs, aucune carte n’est écartée face visible. En revanche, 1 carte doit être écartée face cachée. Une fois que les joueurs ont choisi leur personnage, écartez la carte restante, face cachée. Il en est de même pour une partie à 8 joueurs.

 

Les pouvoirs des nouveaux personnages:

Sorcière
Après avoir normalement pris ses deux pièces d’or ou sa carte, vous annoncez quel autre personnage vous ensorcelez, et votre tour se termine sans que vous puissiez bâtir de quartier.
Lorsque le personnage ensorcelé est appelé, le joueur qui a ce personnage se révèle, prend normalement ses deux pièces d’or ou sa carte, et son tour se termine. Vous terminez alors son tour comme si c’était vous qui aviez son personnage, bénéficiant de tous les pouvoirs du personnage ensorcelé, y compris la pièce d’or supplémentaire du marchand ou les deux cartes de l’Architecte, et pouvant construire dans votre propre cité. Si le Roi est ensorcelé, le joueur qui a le Roi prend néanmoins la couronne. Si personne n’a choisi le personnage ensorcelé, la Sorcière ne termine jamais son tour. Le Voleur ne peut voler ni la sorcière, ni le personnage ensorcelé.

Bailli
Chaque joueur qui bâtit un ou plusieurs quartiers dans sa cité doit, à la fin de son tour, vous donner une pièce d’or, s’il lui en reste. Si l’Assassin a bâti un quartier dans sa cité, et s’il lui reste de l’or, il doit vous donner une pièce d’or au moment où vous révélez le Bailli.

Sorcier
Vous pouvez regarder la main de cartes d’un autre joueur et en choisir une. Vous pouvez soit mettre la carte choisie dans votre main, soit la poser dans votre cité en en payant normalement le coût, mais cela ne compte pas comme le quartier que vous pouvez bâtir ce tour ci. Vous pouvez donc bâtir en tout deux quartiers, un de votre main, et celui que vous prenez dans la main d’un autre joueur. Vous pouvez bâtir un quartier de même nom qu’un quartier déjà présent dans votre cité.

Empereur
Vous recevez une pièce d’or par quartier noble dans votre cité. Vous prenez la couronne et la donnez à un autre joueur de votre choix, qui doit vous donner en paiement, selon son choix, une pièce d’or, ou une carte quartier de sa main. Vous pouvez donner la couronne à un joueur qui n’a ni or, ni cartes, mais vous ne recevez alors aucun paiement. Vous ne pouvez ni prendre la couronne pour vous même, ni la laisser au joueur qui l’avait auparavant. Comme le Roi, l’Empereur ne doit pas être parmi les cartes écartées faces visibles.

Abbé
Vous recevez une pièce d’or par quartier religieux dans votre cité. Le joueur le plus riche doit vous donner une pièce d’or. S’il y a égalité, ou si vous même êtes le plus riche, vous ne recevez rien.

Alchimiste
Vous récupérez immédiatement l’or que vous dépensez pour bâtir un quartier – cela signifie que vous ne le dépensez pas réellement, mais ne pouvez cependant pas bâtir de quartier coûtant plus que vous ne pourriez payer. Vous ne récupérez pas l’or que vous payez pour d’autres raisons (au Bailli par exemple…)

Navigateur
Après avoir normalement pris deux pièces d’or ou une carte, vous pouvez, selon votre choix, soit prendre 4 pièces d’or supplémentaires à la banque, soit piocher quatre cartes. Votre tour s’arrête ensuite, et vous ne pouvez bâtir aucun quartier.

Diplomate
Vous recevez une pièce d’or par quartier militaire dans votre cité. Vous pouvez échanger un quartier de votre cité contre un quartier d’une autre cité. Si le quartier que vous prenez à un coût supérieur à celui du quartier que vous cédez, vous devez payer la différence en or au joueur avec lequel vous faites l’échange. Ce coût est modifié par la Grande Muraille et les ornementations de l’Artiste. Vous ne pouvez pas prendre un Donjon, ni prendre un quartier dans la cité de l’Évêque.
Note : Si vous jouez avec le Diplomate, retirez le Cimetière de votre jeu.

Artiste
Vous pouvez décorer un ou deux quartiers de votre cité en plaçant sur chacun d’entre eux une pièce d’or. Le coût de construction du quartier, et le prix à payer pour le détruire, sont augmentés de 1. Il ne peut pas y avoir plus d’une pièce d’or sur un quartier.

Reine
Vous recevez trois pièces d’or de la banque si vous êtes assis à côté du joueur qui a pris la carte Roi. Si le Roi était assis à vos côtés, mais a été assassiné, vous recevez les trois pièces d’or après votre tour, lorsque cela est révélé.
Note : ne pas utiliser la reine dans une partie à moins de 5 joueurs.